ISSN 2421-5813

La littérature et ses espaces

Dans Appels à contribution, Archives

de Federica Locatelli, Chiara Nifosi

Nouvelle Fribourg, n. 4   Tantôt référentiel, tantôt métaphorique, le recours à la notion d’espace en littérature est incontournable. Le quatrième numéro de la revue en ligne Nouvelle Fribourg vise à explorer les multiples approches axées sur l’étude de l’espace dans le texte littéraire pour faire ressortir les différents objectifs, méthodes, divergences et convergences de […]

lire la suite

La carte et le territoire de Michel Houellebecq, une nouvelle perspective du portrait littéraire

Résumé   Dans La carte et le territoire, la préoccupation constante de Michel Houellebecq de représenter l’écrivain à l’œuvre est d’autant plus évidente que le protagoniste de son livre, Jed Martin, est un peintre qui cherche à surprendre les gens dans l’exercice de leurs métiers. Parmi les sujets du roman figure le portrait de Houellebecq lui-même, […]

lire la suite

Les portraits de Samuel Beckett : visage d’un auteur, visage d’une œuvre

Résumé   Je me propose à travers cette étude d’envisager la façon dont le portrait photographique contribue à mythifier une œuvre et son auteur, Samuel Beckett. À l’instar du roi, l’écrivain s’avère pourvu, dans l’imaginaire, d’une nature double, enveloppe charnelle et corps surnaturel, immortel et divin. Dans le courant du vingtième siècle se développe ainsi toute […]

lire la suite

Spécificités et fantaisie des représentations de l’auteur dans la littérature de jeunesse : portraits et autoportraits de l’écrivain dans l’œuvre de Christian Grenier

Résumé   Comme toute littérature, la littérature de jeunesse est un espace miroir où l’écrivain réfléchit sur son œuvre, son écriture et son statut d’auteur. Cependant, la dévalorisation dont souffrent parfois les auteurs de jeunesse au regard des institutions littéraires impacte fortement l’image que ces écrivains peuvent donner de l’homme de lettres. Dépassant les stéréotypes qui […]

lire la suite

Deux visages de Mallarmé : les portraits de Manet et Whistler

Résumé   La carrière de Mallarmé possède son iconographie, que la critique a trop rarement commentée. On a longtemps considéré que l’auteur de « Crise de vers », qui prône la « disparition élocutoire du poète », ne pouvait adopter de stratégie auctoriale que négative. Mais la galerie de ses représentations, marquée en particulier par les portraits de Manet (1876) […]

lire la suite

« Je n’aime pas à dire ce que je suis mais j’aimerais à le prouver un jour » : Émile Verhaeren au miroir de ses contemporains

Dans Archives, Contributions, Nouvelle Fribourg, n. 3, Parutions

de Laurence Boudart et Christophe Meurée

« Je n’aime pas à dire ce que je suis mais j’aimerais à le prouver un jour » : Émile Verhaeren au miroir de ses contemporains Résumé   À travers son activité de critique littéraire et son art du portrait d’écrivains, Émile Verhaeren développe les outils nécessaires à la construction de sa posture. Cette pratique s’inspire entre autres de […]

lire la suite

Le vent Paraclet de Michel Tournier : une ego-histoire

Résumé   Nous nous proposons d’analyser de quelle manière Le vent Paraclet (1977) de Michel Tournier admettrait l’étiquette d’ « ego-histoire », genre nouveau, théorisé par Pierre Nora dans son ouvrage collectif Essais d’ego–histoire (1987). Nous montrons que Tournier explique les origines de sa vocation littéraire et les accidents ayant amené sa reconversion, suite à l’échec de sa carrière […]

lire la suite

Les années

Dans Fulgurations, Gare

de Annie Ernaux

“Dans ses insomnies, elle essaie de se rappeler de manière détaillée les chambres où elle a dormi, celle qu’elle a partagée avec ses parents jusqu’à treize ans, celle de la cité universitaire, de l’appartement d’Annecy, face au cimetière. Elle prend la porte comme point de départ et reparcourt méthodiquement les murs. Les objets qui surgissent […]

lire la suite

Ma danse

Dans Fulgurations, Gare

de Blaise Cendrars

Platon n’accorde pas droit de cité au poète Juif errant Don Juan métaphysique Les amis, les proches Tu n’as plus de coutumes et pas encore d’habitudes Il faut échapper à la tyrannie des revues Littérature Vie pauvre Orgueil déplacé Masque La femme, la danse que Nietzsche a voulu nous apprendre à danser La femme Mais […]

lire la suite

Ne plus partager

Dans Fulgurations, Gare

de Paul Éluard

Au soir de la folie, nu et clair, L’espace entre les choses a la forme de mes paroles, La forme des paroles d’un inconnu, D’un vagabond qui dénoue la ceinture de sa gorge Et qui prend les échos au lasso. Entre des arbres et des barrières, Entre des murs et des mâchoires, Entre ce grand […]

lire la suite
Older posts