ISSN 2421-5813

La carte et le territoire de Michel Houellebecq, une nouvelle perspective du portrait littéraire

Résumé   Dans La carte et le territoire, la préoccupation constante de Michel Houellebecq de représenter l’écrivain à l’œuvre est d’autant plus évidente que le protagoniste de son livre, Jed Martin, est un peintre qui cherche à surprendre les gens dans l’exercice de leurs métiers. Parmi les sujets du roman figure le portrait de Houellebecq lui-même, […]

Les portraits de Samuel Beckett : visage d’un auteur, visage d’une œuvre

Résumé   Je me propose à travers cette étude d’envisager la façon dont le portrait photographique contribue à mythifier une œuvre et son auteur, Samuel Beckett. À l’instar du roi, l’écrivain s’avère pourvu, dans l’imaginaire, d’une nature double, enveloppe charnelle et corps surnaturel, immortel et divin. Dans le courant du vingtième siècle se développe ainsi toute […]

Spécificités et fantaisie des représentations de l’auteur dans la littérature de jeunesse : portraits et autoportraits de l’écrivain dans l’œuvre de Christian Grenier

Résumé   Comme toute littérature, la littérature de jeunesse est un espace miroir où l’écrivain réfléchit sur son œuvre, son écriture et son statut d’auteur. Cependant, la dévalorisation dont souffrent parfois les auteurs de jeunesse au regard des institutions littéraires impacte fortement l’image que ces écrivains peuvent donner de l’homme de lettres. Dépassant les stéréotypes qui […]

Deux visages de Mallarmé : les portraits de Manet et Whistler

Résumé   La carrière de Mallarmé possède son iconographie, que la critique a trop rarement commentée. On a longtemps considéré que l’auteur de « Crise de vers », qui prône la « disparition élocutoire du poète », ne pouvait adopter de stratégie auctoriale que négative. Mais la galerie de ses représentations, marquée en particulier par les portraits de Manet (1876) […]

« Je n’aime pas à dire ce que je suis mais j’aimerais à le prouver un jour » : Émile Verhaeren au miroir de ses contemporains

Dans Archives, Contributions, Nouvelle Fribourg, n. 3, Parutions

de Laurence Boudart et Christophe Meurée

« Je n’aime pas à dire ce que je suis mais j’aimerais à le prouver un jour » : Émile Verhaeren au miroir de ses contemporains Résumé   À travers son activité de critique littéraire et son art du portrait d’écrivains, Émile Verhaeren développe les outils nécessaires à la construction de sa posture. Cette pratique s’inspire entre autres de […]

Le vent Paraclet de Michel Tournier : une ego-histoire

Résumé   Nous nous proposons d’analyser de quelle manière Le vent Paraclet (1977) de Michel Tournier admettrait l’étiquette d’ « ego-histoire », genre nouveau, théorisé par Pierre Nora dans son ouvrage collectif Essais d’ego–histoire (1987). Nous montrons que Tournier explique les origines de sa vocation littéraire et les accidents ayant amené sa reconversion, suite à l’échec de sa carrière […]

L’imagination survivante : l’appauvrissement de l’expérience sensible

Résumé  Ce que Charles Melman désigne par la « liquidation collective du transfert » définit assez justement l’état paradoxal dans lequel nous nous trouvons : les progrès techniques et scientifiques ont à la fois ouvert un immense espace de liberté, mais ils ont entraîné en même temps une perte de référence et d’autorité. Qu’est-il devenu de notre vie […]

Jules Laforgue : une imagination œuvrant au sein de la Bibliothèque

Résumé  En ayant massivement recours à la réécriture, Jules Laforgue place son recueil de nouvelles, Moralités légendaires, au cœur de la Bibliothèque. Mais, en dépit des apparences, les multiples reprises et les associations intertextuelles qu’elles génèrent ne relèvent pas d’un caprice de l’auteur, ni d’une volonté de soumettre les diverses traditions à un relativisme généralisé. […]

Un « surréalisme fin-de-siècle » ? Quelques réflexions sur un chapitre d’En rade

Résumé  En rade (1887) reste sans doute l’un des romans de Huysmans les plus obscurs et le peu de critique littéraire à son propos en témoigne. Il reste que la notion d’imagination, en pleine mutation dans la deuxième partie du XIXe siècle et, plus tard, théorisée par les surréalistes, apparaît comme une porte d’entrée féconde […]

Ressassement du souvenir et fulgurance de l’imagination dans Matière de Rêves de Michel Butor.

Résumé  Les cinq livres qui composent le cycle intitulé Matière de rêves de Michel Butor sont écrits selon des structures très maîtrisées qui reposent sur des schémas complexes : cela peut donner l’impression que la part de l’imagination spontanée, durant la rédaction, est réduite. Nous montrerons qu’au contraire, cette régulation de la forme permet de […]

Older posts