ISSN 2421-5813

L’imagination survivante : l’appauvrissement de l’expérience sensible

Résumé  Ce que Charles Melman désigne par la « liquidation collective du transfert » définit assez justement l’état paradoxal dans lequel nous nous trouvons : les progrès techniques et scientifiques ont à la fois ouvert un immense espace de liberté, mais ils ont entraîné en même temps une perte de référence et d’autorité. Qu’est-il devenu de notre vie […]

Jules Laforgue : une imagination œuvrant au sein de la Bibliothèque

Résumé  En ayant massivement recours à la réécriture, Jules Laforgue place son recueil de nouvelles, Moralités légendaires, au cœur de la Bibliothèque. Mais, en dépit des apparences, les multiples reprises et les associations intertextuelles qu’elles génèrent ne relèvent pas d’un caprice de l’auteur, ni d’une volonté de soumettre les diverses traditions à un relativisme généralisé. […]

Un « surréalisme fin-de-siècle » ? Quelques réflexions sur un chapitre d’En rade

Résumé  En rade (1887) reste sans doute l’un des romans de Huysmans les plus obscurs et le peu de critique littéraire à son propos en témoigne. Il reste que la notion d’imagination, en pleine mutation dans la deuxième partie du XIXe siècle et, plus tard, théorisée par les surréalistes, apparaît comme une porte d’entrée féconde […]

Ressassement du souvenir et fulgurance de l’imagination dans Matière de Rêves de Michel Butor.

Résumé  Les cinq livres qui composent le cycle intitulé Matière de rêves de Michel Butor sont écrits selon des structures très maîtrisées qui reposent sur des schémas complexes : cela peut donner l’impression que la part de l’imagination spontanée, durant la rédaction, est réduite. Nous montrerons qu’au contraire, cette régulation de la forme permet de […]

L’imagination de Coleridge à Baudelaire : positivement apparentée avec l’infini

Résumé  Le Salon de 1859 de Charles Baudelaire apparaît comme un texte emblématique pour comprendre les sources dont le fondateur du Symbolisme français s’est inspiré dans l’élaboration de sa propre théorie concernant les pouvoirs de l’imagination : en suivant les traces dont l’écrivain parsème son Salon, nous rendrons compte de l’origine de la conception baudelairienne […]

L’imagination déraisonnante dans l’univers narratif de Samuel Beckett

Résumé  Rédigés entre 1959 et 1965, L’Image, Comment c’est et Imagination morte imaginez représentent un moment charnière dans l’œuvre narrative de Beckett. Pris dans l’impasse de L’Innommable, ce dernier cherche des voies nouvelles afin de poursuivre ses expérimentations sur la voix narrative, en tentant d’enrayer le processus imaginatif à l’œuvre dans la création littéraire. L’écriture […]

Le démon fugitif de l’imagination. Propositions pour une traductologie comparée : Nerval et Baudelaire.

Résumé  La traduction a représenté pour beaucoup d’écrivains un moment d’expansion de l’imagination. C’est une évolution des facultés linguistiques, une porte ouverte sur un héritage d’images, de fascinations, de symboles, qui vont au-delà d’un simple système langagier. Il s’agit ainsi de considérer la traduction comme un espace d’exploration de la conscience par le biais du […]

L’ivresse du corps et de l’être dans “La dernière bande” de Samuel Beckett

Résumé  Dans le théâtre de Samuel Beckett, la représentation du personnage sur scène devient de plus en plus problématique. On assiste à une certaine désincarnation de l’individu, alors que le corps représente la source de sa perception et de sa prise d’information sur le monde. L’humain titube, vacille, avance, recule, se ravise. Les changements comportementaux, […]

Le corps en voyage : vers l’abîme de Michaux

Résumé  Cet essai a pour objet le traitement temporel du concept de multiplication ou de « foulisation » du corps chez Michaux. Nous verrons tout d’abord comment la perspective cartésienne a été radicalement bouleversée par les théories freudiennes concernant la psyché humaine. Cette réflexion nous conduira à une introduction aux concepts principaux de la pensée poétique de Michaux. Premièrement, […]

La femme blanche de Baudelaire : entre Goethe et Delacroix

Résumé  Dans cet article, nous nous proposons de travailler à l’élaboration d’une nouvelle perspective sur la représentation baudelairienne de la femme dans Les Fleurs du Mal, en nous concentrant sur deux figures en particulier : Marguerite dans  Sonnet d’automne et la Vierge Marie dans À une Madone. Ces deux femmes représentent une rareté dans l’œuvre de Baudelaire, en vertu […]

Older posts