ISSN 2421-5813

Ressassement du souvenir et fulgurance de l’imagination dans Matière de Rêves de Michel Butor.

Résumé  Les cinq livres qui composent le cycle intitulé Matière de rêves de Michel Butor sont écrits selon des structures très maîtrisées qui reposent sur des schémas complexes : cela peut donner l’impression que la part de l’imagination spontanée, durant la rédaction, est réduite. Nous montrerons qu’au contraire, cette régulation de la forme permet de […]

lire la suite

L’imagination de Coleridge à Baudelaire : positivement apparentée avec l’infini

Résumé  Le Salon de 1859 de Charles Baudelaire apparaît comme un texte emblématique pour comprendre les sources dont le fondateur du Symbolisme français s’est inspiré dans l’élaboration de sa propre théorie concernant les pouvoirs de l’imagination : en suivant les traces dont l’écrivain parsème son Salon, nous rendrons compte de l’origine de la conception baudelairienne […]

lire la suite

L’imagination déraisonnante dans l’univers narratif de Samuel Beckett

Résumé  Rédigés entre 1959 et 1965, L’Image, Comment c’est et Imagination morte imaginez représentent un moment charnière dans l’œuvre narrative de Beckett. Pris dans l’impasse de L’Innommable, ce dernier cherche des voies nouvelles afin de poursuivre ses expérimentations sur la voix narrative, en tentant d’enrayer le processus imaginatif à l’œuvre dans la création littéraire. L’écriture […]

lire la suite

Le démon fugitif de l’imagination. Propositions pour une traductologie comparée : Nerval et Baudelaire.

Résumé  La traduction a représenté pour beaucoup d’écrivains un moment d’expansion de l’imagination. C’est une évolution des facultés linguistiques, une porte ouverte sur un héritage d’images, de fascinations, de symboles, qui vont au-delà d’un simple système langagier. Il s’agit ainsi de considérer la traduction comme un espace d’exploration de la conscience par le biais du […]

lire la suite

On Marcel Proust’s canapé

Dans Articles, Université

de François Proulx

These remarks were delivered as part of a gallery conversation at the Krannert Art Museum (Champaign, IL) on October 1st, 2015, around the exhibition “Attachment” (Curators: Amy L. Powell with Allyson Purpura and Kathryn Koca Polite). kam.illinois.edu/exhibitions/past/2015fall.html In 1891, upon paying a visit to a young male fan, who still lived with his bourgeois parents […]

lire la suite

La photographie, révélation de la mort ou du salut ? chez Baudelaire et Yves Bonnefoy

Dans Articles, Université

de Jean-Paul Avice

1. Un fantôme de Baudelaire Le 20 novembre 2013, Jérôme Dupuis, grand reporter, publiait dans L’Express une étrange photographie dans laquelle le personnage central, un certain Arnauldet selon la légende, ne devra peut-être sa survie dans l’histoire qu’à la présence derrière lui d’un autre homme, un fantôme flou passant la tête derrière le rideau : « Observez […]

lire la suite

L’imagination entre réflexion esthétique et transfiguration du réel : la reine des facultés au tournant du XXe siècle

Dans Appels à contribution, Archives

de Federica Locatelli et Chiara Nifosi

Nouvelle Fribourg n. 2 Pour son second numéro, Nouvelle Fribourg propose d’investiguer la notion clé d’imagination, en particulier son questionnement entre le XIXe et le XXe siècle. Objet de nombreuses réflexions à l’époque du Romantisme européen et, ensuite, chez Charles Baudelaire, l’imagination est abordée par les artistes comme une notion totale : dans son Salon de […]

lire la suite

Corps et perception de l’être

Dans Appels à contribution, Archives

de Federica Locatelli et Chiara Nifosi

Nouvelle Fribourg n. 1 « La première chose qui s’offre à l’homme, quand il regarde, c’est son corps, c’est-à-dire une certaine portion de matière qui lui est propre. Mais pour comprendre ce qu’elle est, il faut qu’il la compare avec tout ce qui est au-­dessus de lui, et tout ce qui est au-­dessous, afin de […]

lire la suite

Entretien avec Alix Turolla-Tardieu

Dans Entretiens, Gare

de Carlotta Contrini - Federica Locatellis

Outils posés sur une table  Mes outils d’artisan sont vieux comme le monde vous les connaissez je les prends devant vous : verbes adverbes participes pronoms substantifs adjectifs. Ils ont su ils savent toujours peser sur les choses sur les volontés éloigner ou rapprocher réunir séparer fondre ce qui est pour qu’en transparence dans cette […]

lire la suite
Newer posts
Older posts